La diversité linguistique aux États-Unis

Les différences entre l’espagnol en Espagne et en Amérique latine
23 avril 2020
Zoom sur l’Espagne
13 mai 2020
Afficher tout

La diversité linguistique aux États-Unis

Les États-Unis, véritable melting-pot culturel et linguistique, est le quatrième plus grand pays au monde. Avec plus de 327 millions d’habitants, la diversité linguistique est grande. On dénombre environ 381 langues parlées sur le territoire étasunien. L’anglais arrive bien-sûr en pole position, suivi de l’espagnol, l’italien, l’allemand, le français, le chinois… Mais alors qui parle quoi ?

Les disparités linguistiques territoriales

Saviez-vous que l’anglais n’a pas été adopté officiellement par tous les États (ni aucune autre langue d’ailleurs) ? Chaque État possède ses propres lois linguistiques, seuls 29 États sur 50 ont déclaré l’anglais comme langue officielle. C’est en Californie que le pourcentage de personnes ayant l’anglais comme langue principale est le plus bas : seulement 57 % en 2010 ! Quant au français, environ 2 millions d’Américains parlent le français au quotidien, principalement dans les États du Maine et de la Louisiane, anciens territoires français. Le chinois est lui le plus parlé en Californie et dans l’État de New-York. 

Mais pourquoi tant de disparités linguistiques au sein d’un même pays ?

Pour répondre à cette question, il faut se plonger dans l’histoire. Les États-Unis ont principalement été colonisés par des Européens. Ces colons ont apporté avec eux leur langue maternelle. Les colons anglophones ont été très nombreux à quitter leurs terres natales pour vivre « the American dream », notamment les Irlandais qui ont dû fuir La Grande Famine qui a touché leur pays entre 1845 et 1852. Ceci explique que la communauté irlandaise est encore très présente aujourd’hui aux États-Unis. L’anglais a ensuite évolué pour donner naissance à l’anglais américain qui présente de nombreuses différences avec l’anglais britannique.

Le recensement des communautés américaines du Bureau du recensement des États-Unis étudie de plus près les autres langues parlées au sein des familles dans le pays, et révèle la manière dont les mouvements migratoires ont façonné le pays.

Aujourd’hui, on peut constater que l’espagnol se taille une part de choix dans le classement des langues les plus parlées aux États-Unis. La population hispanophone est en constante augmentation. L’immigration de personnes venant de pays hispaniques, tels que le Mexique, Cuba ou encore Porto Rico, est très forte. L’espagnol est principalement parlé au sud du pays, dans le Texas, le Nouveau-Mexique ou encore en Californie.

Les cartes ci-dessous montrent la diversité des États-Unis, illustrée par les langues parlées en famille

Faites appel à Tradoc pour vos traductions, quelle que soit la langue. Anglais, allemand, chinois, arabe, espagnol, italien ou même coréen, nous avons la chance d’avoir un grand réseau de collaborateurs installés partout dans le monde !