Le 1er avril dans le monde

Quiz : Journée de la langue française : que signifient ces expressions ?
20 mars 2020
Les fêtes de Pâques dans le monde
10 avril 2020
Afficher tout

Le 1er avril dans le monde

On le sait tous, en France, à l’occasion du 1er avril, les plus petits comme les plus grands d’entre nous profitent de cette journée pour se faire des « poissons d’avril ». Les enfants tentent d’accrocher un poisson en papier, préalablement fabriqué et décoré, dans le dos de leurs camarades sans que ces derniers ne s’en aperçoivent et crient « poisson d’avril ! » lorsque les camarades en question découvrent la blague. Quant aux plus grands, ils s’amusent à débusquer dans les médias les canulars. Mais qu’en est-il dans le reste du monde ?

En Belgique, en Suisse, en Italie, et aussi au Québec, la coutume est la même, et les enfants aussi essaient de coller des poissons d’avril dans le dos des personnes à qui ils veulent faire une plaisanterie. Au Québec on parle de « courir le poisson d’avril ». Il s’agit de faire marcher quelqu’un en l’envoyant chercher un objet inexistant, en lui donnant une mission impossible.

Dans les pays anglophones tels que le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, le 1er avril se nomme « the April Fool’s Day » autrement dit « le jour de la duperie ». Les Anglo-saxons redoublent d’inventivité et d’humour, et même les médias s’en mêlent ! La farce la plus connue est celle sur le reportage de la BBC tourné en 1957 sur « l’arbre à spaghetti ». L’Écosse fait l’exception puisque le 1er avril est célébré pendant deux journées complètes ! Les Écossais appellent cette fête le « Hunt the gowk day » autrement dit, « la chasse à l’imbécile ». Au Pays-Bas, les Néerlandais eux aussi célèbrent le April Fools’ Day avec beaucoup d’enthousiasme.

En Allemagne, cette fête s’appelle « Aprilscherz ». Les Allemands se font des blagues et essayent de « Jemanden in den April schicken » c’est-à-dire « envoyer quelqu’un en avril ». Ils s’écrient alors « April April » ou « Aprilscherz » au moment de faire la blague ou juste après. La victime de la blague est alors appelée « Aprilesel », c’est-à-dire « âne d’avril », entre autres.

Dans les pays lusophones, tel que le Portugal ou le Brésil, on fête le « dia das mentiras » ou « dia das petas », ce qui signifie le « jour des mensonges ». Les portugais n’hésitent pas à jeter de la farine à leurs amis pour leur faire une bonne farce.

En Pologne, lors du « Prima aprilis », les polonais évitent les activités sérieuses pour s’adonner aux canulars et autres plaisanteries. Les Russes, eux fêtent le « den dourakov » le « jour des fous » en se jouant des petits tours majoritairement inoffensifs auxquels même les médias participent ! En Roumanie, on parle de « păcăleală de 1 aprilie » ce qui veut dire la « tromperie/duperie du 1er avril ».

Les Japonais, eux, fêtent la « bangusetsu », autrement dit « la saison des 10 000 absurdités ». De nombreux médias, journaux et sites Internet proposent de faux articles pour berner leurs lecteurs.

Les Espagnols ainsi que les Latino-Américains ont eux aussi une fête qui pourrait s’apparenter au 1er avril : le « Día de los Santos inocentes ». Le 28 décembre, jour des Saint innocents, des petits bonshommes en papier sont accrochés au dos des personnes que l’on souhaite berner en mémoire du massacre des enfants de moins de deux ans à Bethléem. Le Mexique est une exception, les farceurs dérobent l’objet d’un ami et le remplace par des friandises accompagnées d’une note indiquant qu’il s’est fait avoir.

Vous l’aurez compris, cette fête est une coutume très répandue dans le monde et les pays évoqués ne sont que quelques exemples. Ce n’est pas surprenant puisque comme dirait Gérard Jugnot : « Le rire, comme les essuie-glaces, permet d’avancer même s’il n’arrête pas la pluie ».

Chez Tradoc Rhône Alpes on vous propose un devis gratuit pour vos besoins en traduction et interprétation.  Ce n’est pas une blague et encore moins un poisson d’avril ! Faites-nous confiance !